Un peu d'histoire

La chapelle de Tadoussac est une ancienne chapelle de mission construite entre 1747 et 1750

La chapelle de Tadoussac est érigée entre 1747 et 1750 sur un lieu qui est déjà riche en histoire. Par sa position au confluent de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent, deux artères commerciales importantes, ce havre naturel constitue un emplacement stratégique. Les Amérindiens y pratiquent le troc depuis la préhistoire, et les marchands européens le fréquentent dès le milieu du XVIe siècle. En 1600, Pierre de Chauvin de Tonnetuit (mort en 1603) y fonde le premier poste de traite de la Nouvelle-France et essaiera en vain d'y implanter un établissement permanent.

Plaque tournante de la traite des fourrures, Tadoussac est aussi l'un des premiers centres missionnaires de la colonie destiné à l'évangélisation des Amérindiens. En 1615, le récollet Jean Dolbeau (1586-1652) y établit la mission de Sainte-Croix de Tadoussac, à proximité du poste de traite. Elle est reprise en 1641 par le jésuite Paul Le Jeune (1591-1664). Plusieurs chapelles desservent successivement Tadoussac au XVIIe siècle. L'une d'elles, bâtie par les pères Jean de Quen (1603-1659) et Jacques Buteux (1599-1652) en 1646, est en pierre. Elle est détruite entre 1665 et 1670.

La chapelle actuelle est élevée à l'initiative du jésuite Claude-Godefroy Coquart (1702-1765), qui en dresse les plans et la dédie à Sainte-Anne. L'équarrissage des pièces est confié à un dénommé Blanchard, et la structure est élevée par le charpentier Michel Lavoye. Les travaux sont financés notamment par les intendants Gilles Hocquart (1694-1783) et François Bigot (1703-1778).

Pour plus d'informations, venez nous visiter!